Projet de recherche "Mobilités alternatives et TE : une approche socio-spatiale de projets territoriaux en Occitanie"

Mise à jour : 7 février 2020

De quelles façons les transitions en cours, dans les domaines de l’énergie et de la mobilité, interagissent entre elles et quelles sont les conséquences socio-spatiales de ces évolutions ?

Interroger des projets territoriaux d’Occitanie, à travers l’élaboration d’outils et de modèles d’aide à la décision pour répondre aux enjeux du scénario Région à Énergie Positive

Contexte initial - problématique :

Le secteur des transports représente un enjeu majeur pour la Région Occitanie et son scénario Région à Energie Positive. Ambitieux en matière de production d’énergie renouvelable, l’atteinte des objectifs nécessite également d’importants efforts en matière de sobriété et d’efficacité énergétique. Cette baisse de la consommation d’énergie est imputable à 59% au seul secteur des transports.

Ce scénario prospectif pensé à l’échelle régionale, ne pourra se réaliser qu’en entraînant les différentes collectivités locales. À ce jour, de nombreux territoires d’Occitanie ont mis en place des projets de transition énergétique incluant des initiatives pour une mobilité décarbonée, plus durable et adaptée aux besoins et aux usages de leur territoire.

Cette transition énergétique est à corréler à des dynamiques de mobilité disparates. Avec d’un côté un changement de paradigme en cours autour d’un schéma de mobilité urbain constitué d’une offre multimodale variée et caractérisée par un usage de plus en plus occasionnel du véhicule personnel. Et de l’autre, un renforcement de l’usage de l’automobile, dans des territoires sans autre alternative

 

Solution proposée par l’AREC :

Dans ce contexte et en corrélation avec son rôle d’accompagnement auprès des collectivités locales dans leur projet de transition énergétique, l’AREC a élaboré un projet de recherche couplant une approche opérationnelle et scientifique.

Du point de vue opérationnel, l’objectif est de proposer aux collectivités une série de modèles et d’outils d’aide à la décision afin de mieux appréhender leur transition énergétique dans le domaine des mobilités. Cette boîte à outils permettra de prendre en compte toutes les caractéristiques du territoire, et de définir différents scénarios prenant en compte les besoins en matière énergétique et la signature énergétique des territoires, l’évolution des déplacements et de l’offre de mobilités ou encore le développement progressif des énergies renouvelables.

Cette approche est effectuée selon différentes typologies de territoire, avec comme objectif de s’intéresser à des territoires possédant des caractéristiques morphologiques, territoriales, géographique ou encore d’organisations spatiales différentes.

Voici les trois territoires d’études du projet de recherche :

• Parc Naturel Régional du Haut-Languedoc
• Communauté d’Agglomération du SICOVAL
• Communauté d’Agglomération Tarbes Lourdes Pyrénées

Le développement de cette boîte à outils sera réalisé dans une logique de reproductibilité, afin d’essaimer sur le territoire régional et de permettre aux collectivités de comprendre les conséquences sur leur territoire des transitions en cours et de les inscrire définitivement dans les objectifs du scénario « Région à Énergie Positive ».

 

En complément de cette approche opérationnelle, le projet a une visée scientifique, avec à terme la soutenance d’une thèse en Aménagement du territoire et Urbanisme au sein du laboratoire LISST-CIEU (Laboratoire Interdisciplinaire Solidarités, Sociétés, Territoires - Centre Interdisciplinaire d’Études Urbaines). L’objectif est d’interroger ces projets de transition énergétique au travers des différents systèmes de mobilité composant ces territoires. Cette recherche est effectuée selon trois axes principaux :

• Un axe géographique qui vise à comprendre les impacts sur les espaces et les territoires, des évolutions en cours liées à la transition énergétique et aux mobilités. A travers donc la spatialisation des phénomènes étudiés et une approche en termes de justice spatiale, qui représente un enjeu important pour que la transition énergétique dans le domaine de la mobilité soit accessible à tous.
• Une approche sociale visant à analyser jeux et les systèmes d’acteurs, comprendre les représentations et l’appropriation des projets de transition énergétique par les habitants, ainsi que l’analyse des pratiques et des usages.
• Et une analyse en matière de politiques publiques, afin de saisir l’articulation des planifications stratégiques et les enjeux de gouvernance, avec une approche selon les temporalités de la transition et de l’action publique, notamment dans un contexte d’élections locales.

 

Bilan & chiffres clés  :

À venir :

• Diagnostics territoriaux sur les trois territoires, valorisant les documents et les études existantes et adoptant une approche quantitative par l’analyse de données et le travail cartographique.

• Entretiens d’acteurs et étude sociologique auprès des habitants (questionnaires, ateliers).

• Réalisation de la boîte à outils et élaboration de méthodologies adaptés aux spécificités des territoires.

 

Equipe projet :

Alexandre STAUB, Chef de projets territoriaux Mobilités Alternatives / Doctorant

Laboratoire de recherche : LISST

 

Durée de la mission : depuis Octobre 2018

Suivez-nous sur