L’AREC Occitanie, acteur en région pour favoriser le développement multi usage de la filière hydrogène renouvelable

06/07/2020

L’AREC participe activement au déploiement de la filière « hydrogène vert » sur le territoire régional depuis 2016, en tant qu’acteur de la transition énergétique en Occitanie. L’Agence apporte son soutien technique et investit sur des projets innovants de production et de distribution. Ainsi, l’AREC est déjà partie prenante de deux projets majeurs en Occitanie : le projet HyPort et le projet Hyd’Occ.

Qu’entend-on par hydrogène vert ?

L’hydrogène (H2), malgré son abondance, est rarement présent à l’état pur. Il nécessite d’être extrait d’une matière première, par exemple de l’eau ou des hydrocarbures. L’hydrogène est donc un vecteur énergétique et non une énergie primaire. Ce qu’on appelle « hydrogène vert », est l’hydrogène produit à partir de matières premières d’origines renouvelables. A la différence de l’hydrogène « gris » produit lui à partir d’hydrocarbures d’origine fossile comme le gaz naturel.

« L’hydrogène est la solution zéro émission à destination de tous les territoires pour répondre aux enjeux environnementaux et énergétiques pour la mobilité, l’industrie et le stockage des énergies renouvelables »
Clément Delisle, Directeur Développement Innovation Participations de l'AREC

HyPort, déploiement d’écosystèmes aéroportuaires d’hydrogène et de solutions de mobilité urbaine et périurbaine

Le projet Hyport est le premier projet national déployé de l’Appel à Projet « Territoires Hydrogène », lancé en mai 2016 dans le cadre de la Nouvelle France Industrielle. La société a été créée en 2018 entre ENGIE Cofely et l’AREC, avec comme objectif de développer des écosystèmes de production et distribution d’hydrogène vert autour des ports et aéroports de la Région.

Aujourd’hui, le projet compte deux sites en déploiement : l’aéroport de Toulouse Blagnac et celui de Tarbes Lourdes Pyrénées. La mise en service est prévue respectivement courant 2021 et 2022. L’objectif est de produire plus de 300 kg/j d’hydrogène vert, avec une montée en puissance prévue jusqu’à 2 à 4 tonnes/j. Cette montée en puissance entrainera une baisse du coût à l’usage de 12 €/kg à moins de 10 €/kg.

 

Ces deux sites sont les premières étapes dans le développement global de HyPort. À travers ce projet, la société de projets vise à répondre à quatre objectifs :

  1. Développer des offres de service d’hydrogène vert pour les plates-formes aéroportuaires et leurs environnements ;
  2. Déployer des infrastructures de production et de mise à disposition d’hydrogène vert destinées aux offres de service de l’hydrogène pour tous les équipements de la vie de la plate-forme aéroportuaire afin de réduire l’empreinte carbone de cette activité (avions, engins de piste, navettes).
  3. Développer des infrastructures d’hydrogène vert sur le territoire Occitanie pour les services de mobilité verte, l’industrie et la logistique ;
  4. Et enfin, déployer des services de location de véhicules hydrogène comme les bus, véhicules utilitaires ou véhicules de tourisme sur et autour des zones aéroportuaires.

 

L’avantage d’un tel projet est qu’il est duplicable sur les autres aéroports de la région ou en connexion avec les communes et agglomérations dans la grande périphérie. Cela permettra de développer les multiples usages dans le domaine de la mobilité - vélo, véhicule particulier, véhicule utilitaire léger, bus, train, etc. - et de travailler en collaboration avec les acteurs du domaine pour développer les processus industriels de production.

 

Hyd’Occ, production d’hydrogène à échelle industrielle et solution de stockage pour des projets d’éoliennes offshores

Deuxième projet d’envergure soutenu par l’AREC, le projet industriel Hyd’Occ vise quant à lui à développer la production d’hydrogène vert à grande échelle. Issu du projet régional « Littoral + », il est lauréat de l’Appel à Projet « Territoires d’innovation de grande ambition ».  Hyd’Occ vise la création d’une unité industrielle de production d’hydrogène vert sur la zone du port de Port la Nouvelle. Le projet est porté majoritairement par la société QAir Premier Element, filiale hydrogène du groupe Qair, avec une participation de l’AREC Occitanie de 35%.

 

Hyd'Occ - schéma de l'unité de production d'hydrogène de Port-La-Nouvelle

Hyd'Occ : l'unité de production d'hydrogène de Port-La-Nouvelle. Source : Qair

 

L’avantage de la production massive d’hydrogène, à raison de 3t/j d’H2 vert et jusqu’à 45t/j à moyen long terme, est de permettre une baisse des prix à l’usage, soit autour de 6€/Kg à 8€/Kg. Dans un rayon d’actions de 250 km, HYd’Occ pourra ainsi accélérer les déploiements de l’hydrogène vert sur les segments des transports urbains, périurbains, de frets routier, ferroviaire, fluviale, maritime.  Les sites industriels localisés à proximité pourront aussi participer à la décarbonation des usages grâce à de l’hydrogène vert nécessaire à certains process de fabrication.

À terme, l’unité de production de Port La Nouvelle pourrait permettre de stocker l’énergie électrique produite au large des côtes de Gruissan et Port la Nouvelle via le parc d’éolienne flottante Eolmed, dans lequel l’AREC est actionnaire depuis 2018 et qui vise un raccordement électrique au sein du port de Port la Nouvelle en 2023.

 

En parallèle de ces deux projets majeurs, de nombreuses réflexions sont actuellement en cours pour développer la filière en Région, en s’appuyant sur les acteurs locaux et en bénéficiant du soutien apporté par la Région Occitanie, à travers son Plan Hydrogène et son scénario Région à Energie Positive.

Contact :

Clément Delisle, Directeur Développement, Innovation et Participations

 

 

Localisation du projet Hyport Toulouse - aéroport de Toulouse Blagnac :

Suivez-nous sur